Sur le CATALOGUE

Couverture de : Nuit blanche Amazon

Nuit blanche

2017

Résumé

Un jour, à propos d'Andrey Tarkovsky, Ingmar Bergman a commenté : "il avance avant tant de naturel dans la chambre des rêves". C'est bien en hommage à ce langage onirique que le quartet franco-allemand s'est baptisé du nom du grand réalisateur russe. Pour le leader et pianiste François Couturier, "le silence et la lenteur de Tarkovsky" sont dans la droite ligne de l'esthétique ECM, elle-même au coeur du troisième album de l'ensemble intitulé "Nuit blanche". Ici les pièces, composées par François Couturier ou crées dans l'instant par Couturier, la violoncelliste Anja Lecher, le saxophoniste Jean-Marc Larché et l'accordéoniste Jean-Louis Matinier, explore la texture des rêves et de la mémoire, et prolonge en oblique la référence à Tarkovsky. Dakus, composé par Couturier, reconnait sa dette envers Nostalghia une composition de 1987 de Toru Takemitsu et a été écrite en mémoire du chef d'orchestre et compositeur. Le quartet livre également une interprétation crépusculaire du Cum dederit delectis suis somnum extraite du Nisi Dominus de Vivaldi que Tarkovsky écoutait précisément au moment où il réalisait Stalker. Qu'elles s'expriment par la musique de chambre improvisée, les compositions modernes ou la musique baroque, la force créative et l'originalité du Tarkovsky quartet irradient tout autant.

Indices

  • 1.3
Contenu

Rêve. - Nuit blanche. - Rêve II. - Soleil sous la pluie. - Dream III. - Fantasia. - Dream IV. - Urga. - Daydream. - Cum dederit delectis suis somnum. - Nightdream. - Vertigo. - Traum V. - Traum VI. - Dakus. - Quant ien congneu a ma pensee. - Rêve étrange...

 
La réservation n'est possible qu'aux utilisateurs authentifiés. Veuillez vous connecter ou demander un compte.